C’est un Philippe Saint-André particulièrement souriant qui a accepté l’invitation de Sport Actus en partenariat avec le magazine Sortirplus au restaurant « Le France » sur le port de Toulon. Il faut dire que le sélectionneur national peut être fier de ses troupes tant la tournée d’automne a été probante. Morceaux choisis…

Philippe Saint-André : « Un groupe est né »

Trois adversaires différents et trois victoires. Le bilan de la tournée d’automne du XV de France est parfait. Les chiffres sont excellents, l’impression laissée aussi. « À l’évidence le groupe vit bien ensemble. L’état d’esprit a été fabuleux et je pense que les supporters français n’ont pas eu de mal à s’identifier à cette équipe.

Il y a eu du plaisir sûr et, en dehors du terrain, cela s’est vu. Beaucoup de sourire aussi et de complicité. Dans mon discours, j’ai insisté sur le fait que les rugbymen professionnels sont des privilégiés. Il n’y a qu’à regarder autour de nous pour le comprendre. Donc si on peut donner du plaisir aux gens et en prendre soi-même il ne faut pas se priver. On fait le plus beau métier du monde » explique-t’il.

Même si le rugby est le sport collectif par excellence force est de constater que le Toulonnais Fred Michalak a été monstrueux. PSA le confirme : « Fred arrive en totale maturité. Depuis son passage aux Sharks en Afrique du Sud c’est quelqu’un de différent. Il est devenu papa et on sent bien qu’à Toulon il est dans son élément. Il prend du plaisir et cherche à en donner. Le RCT est leader du Top 14 et de sa poule de H Cup. Michalak et comme les autres joueurs de Toulon c’est-à-dire en pleine confiance. C’est un joueur de classe mondiale mais aussi quelqu’un de très exigeant avec lui-même. C’est notre Wilkinson. Il a donné une belle image aux jeunes. Il est comme le bon vin, plus il vieillit meilleur il est » poursuit-il.

Une osmose parfaite

L’optimisme vient aussi du fait que les jeunes se sont parfaitement intégrés. De quoi raisonner sur la durée. Visiblement un groupe est né en novembre 2012. « Il y a eu des nouveaux joueurs qui ont été appelés comme Dulin ou Machenaud et l’osmose avec les cadres comme Michalak ou Nyanga a été excellente.

Un nouveau capitaine aussi avec Pascal Papé qui a été parfait en l’absence de Dusautoir. Il n’y a pas de secret, lorsque le copain fait l’effort pour l’autre tout est plus facile » enchaîne t-il. Enfin comment ne pas mentionner le RCT avec plusieurs éléments formés sur la rade et appelés dans la liste élargie comme Ficku, Gunther ou Martin. « Lorsque je suis arrivé au RCT, il y a 3 ans, l’idée était de mettre en place des structures pour favoriser l’explosion des jeunes. À l’époque nous avions recruté beaucoup d’étrangers car il y avait une obligation de résultats rapides.

Néanmoins nous voulions structurer le club et cela passe par une politique de formation efficace. Le RCT et l’équipe de France en tirent aujourd’hui les bénéfices. Je pense aussi à des éléments comme Orioli, Ivaldi ou Sinzelle. Il faut remercier Mourad Boudjellal et Hubert Falco qui ont donné les moyens au club de grandir avec notamment une salle de musculation de premier ordre, sans doute l’une des plus belles de France. Je me rappelle que les espoirs arrivaient à 6h30 avant les professionnels. Le fait aussi de côtoyer des joueurs d’expérience comme Mignoni, Bruno ou Wilkinson leur a ouvert les yeux concernant l’hygiène de vie à avoir et l’importance de la préparation physique.

Le travail paie sur la durée » conclut-il. La France sera tête de série lors de la prochaine coupe du Monde. Une première victoire, sans doute pas la dernière. Merci à Philippe Saint André d’avoir accepté l’invitation lancée par le magazine Sortir plus ainsi que Sport Actus. Vos réactions en commentaire de cet article.

Crédit photo : Magazine Sortirplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *