Le championnat de France de Rugby à 15 a repris depuis quelques semaines et déjà on commence à voir les équipes en forme du moment. Les grosses cylindrés du Top 14 sont déjà bien au rendez vous. Sport Actus fait un éclairage sur le RCT Toulon.

Le Rugby Club Toulonnais marque son territoire

Finaliste malheureux l’an passé, le RCT Toulon a de nouveau animé le marché des transferts durant l’été. Le président Mourad Boudjellall s’est adjugé les services de Fred Michalak, Andrew Sheridan, Nicolas Durand, Gethin Jenkins, Chris Masoe, Maxime Mermoz ou Delon Armitage. Une véritable armada avec des stars énormes comme Giteau, Wilkinson ou Botha déjà présents.

Les Rouge et Noir du RCT Toulon n’ont pas tardé à marquer le Top 14 de leur empreinte. Les travaux du stade Mayol ont obligé les joueurs de Bernard Laporte à s’exiler sur terrain adverse lors des 3 premières journées. Bilan : 3 victoires à Perpignan, au Racing Métro et à Mont-de-Marsan. Soit autant que lors de la totalité de l’exercice précédent.

Plutôt pas mal. Les promesses viennent du fait que les coéquipiers de Bastareaud possèdent encore une impressionnante marge de progression. Pour l’instant ils n’ont joué que sur leur puissance et la profondeur du banc.

Une équation insoluble

Le scénario est immuable car l’adversaire tient le choc pendant 1 heure avant de craquer complètement. Michalak vient à peine d’arriver au RCT Toulon et il reste des automatismes à régler entre la nouvelle charnière et la ligne des « trois-quarts ». Rien de plus logique mais il est plus facile de travailler avec 3 succès de rang plutôt qu’avec 3 défaites surtout à Toulon où l’ambiance est volcanique autour du RCT. Le RCT Toulon, l’équipe de rugby de la ville étant le baromètre d’une cité qui transpire l’ovalie.

Toulouse et Clermont-Ferrand ont déjà mordu la poussière. Voilà pourquoi le RCT Toulon et ses « galactiques » sont désormais sur un pied d’égalité avec les derniers champions de France. Une mini-révolution dans le Top 14 mais l’intérêt de la compétition est grandissant.

Et puis à Toulon il y a Wilkinson… L’Anglais peut gagner un match à lui tout seul lorsque le collectif ne tourne pas rond. Le buteur à la gueule d’ange est d’une régularité métronomique. Les adversaires le craignent et évitent d’être pénalisés trop souvent. Du coup lorsque le RCT Toulon arrivera à envoyer « du jeu » l’équation deviendra vite insoluble.

Voilà pourquoi cette saison 2012-2013 pourrait bien être celle des Rouge et Noir. Qu’en pensez vous ? Etes vous de notre avis et pensez vous que le RCT Toulon peut gagner le championnat de France de Rugby?

Crédit photo : http://sport.sfr.re/

One thought on “RCT Toulon le gros départ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *