Le dernier jour du « mercato » hivernal a accouché d’une énorme surprise. En effet, et contre toute attente, le PSG a officialisé la venue de David Beckham pour 5 mois. Un énorme coup médiatique tant l’Anglais est une « marque déposée » qui fait vendre aux quatre coins du globe.

Le maillot N°32 très convoité

Dans le même temps et l’anonymat le plus complet Bodmer s’est envolé pour St Etienne et Sissoko vers la Fiorentina. Pourquoi un tel choix ? En termes d’image, le PSG va rayonner encore davantage. Les maillots floqués du n°32 vont se vendre comme des « petits pains ».

Le club de la capitale va faire parler de lui sans arrêt car comme pour Ibrahimovic les moindre faits et gestes de l’Anglais Beckham seront épiés. De ce côté-là, le PSG va toucher le jackpot et compenser les 800 000 euro mensuels reversés d’ailleurs à des fondations. Déjà un geste de classe de David Beckham ! L’Anglais ne vient pas en France pour l’argent mais pour relever un ultime défi. Son moteur reste le terrain.

Nombreux sont ceux qui doutent de sa valeur sportive actuelle surtout à 37 ans. A ce niveau-là, David Beckham est un phénomène. Professionnel à l’extrême et jusqu’au bout des ongles, il ne laisse rien au hasard. S’il a signé c’est qu’il peut jouer et donc apporter quelque chose au collectif du PSG.

Son charisme bien sûr mais aussi sa science des coups de pieds arrêtés, un secteur déficient au PSG. Un peu comme Juninho à Lyon lors de ses dernières saisons qui faisait trembler l’Hexagone sur chaque coup franc.

Utile en milieu relayeur

Au sein d’un groupe, David Beckham apporte quelque chose de positif. C’est un exemple à différents niveaux en termes d’investissement et de respect. L’Anglais ne revendique rien sinon le fait d’avoir sa chance. Il pourrait d’ailleurs évoluer dans un registre proche de Thiago Motta. Le brésilo-italien n’est pas réputé pour sa vivacité mais plutôt pour sa qualité de passe.

Grâce à lui, le PSG passe en un éclair de la phase de récupération à une phase d’attaque où la vitesse de Menez, Lavezzi et Lucas peut s’exprimer. C’est aussi le registre de David Beckham avec sa qualité exceptionnelle dans le jeu long. L’Anglais est le roi de la transversale de 40 mètres. Une corde de plus à l’arc d’Ancelotti. L’obligation de mettre dans le mille est décuplée. C’est aussi ça le PSG.

Champion en Espagne, en Angleterre ou aux USA, David Beckham réussira t-il son dernier pari ? Selon vous est-ce un simple coup marketing ou un vrai plus sportif pour le PSG

Crédit photo: http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *