À l’heure ou de nombreux sports sont montrés du doigt comme le handball avec l’affaire des paris truqués, le football pour l’image souvent détestable que certains joueurs renvoient ou le cyclisme avec les problèmes de dopage qui n’en finissent pas, il est rafraîchissant d’évoquer un événement comme les voiles de St-Tropez.

Un spectacle visuel unique

Un rendez-vous désormais traditionnel qui a su garder son âme malgré un succès grandissant. La prochaine édition aura lieu du 29 septembre au 6 octobre 2013 et tous les amoureux de navigation ont déjà hâte d’y être. En effet « les voiles de St-Tropez » avec ses différentes régates c’est avant tout un grand spectacle visuel.

Tous les types de bateaux sont concernés avec quelques « vaisseaux » tout simplement fabuleux. Un lien maritime entre le passé et le présent avec un esprit de compétition qui passe après le fait de tout simplement se faire plaisir et d’en donner aux nombreux spectateurs. Ainsi les différentes catégories comme « classiques », « modernes », « Wally », « 15 M JI » ou « Tofinou code 0 » permettent de rayonner large en termes d’embarcations.

Une manifestation au particularisme certain qui a trouvé sa vitesse de croisière c’est le cas de le dire.

Quand le hasard fait bien les choses

Car comme souvent les belles histoires sont parfois le fruit du hasard. Tout commence en 1981 avec un défi amical entre « Pride » un Swan 44 américain de Dick Jason et « Ikra » un 12 M JI skippé par Jean Lorrain. Il n’est alors question que « d’honneur » sur un parcours attractif.

Départ devant le village de St-Tropez, virée au Nioulargo et arrivée au « Club 55 ». Le tout devant un public vite conquis. Le concept venait de naître. Celui de créer un événement régulier ouvert à différents bateaux des plus modernes (prototypes ultra-sophistiqués) aux plus anciens (yachts classiques). Les voiles de St-Tropez naissent sous cette appellation en 1999.

Auparavant des « figures emblématiques » comme Eric Tabarly avaient goûté à l’ambiance tropézienne et son corollaire de convivialité. Depuis l’événement n’a fait que croître sans pour autant s’égarer. Ainsi chaque année le rendez-vous est devenu obligatoire pour magnifier la cité du Bailli.

Qui a dit que St-Tropez ne vivait qu’en été ? Certainement ceux qui n’ont jamais assisté aux voiles de St-Tropez tant le spectacle est fabuleux. Que pensez-vous de cet événement ? Est-ce qu’il vous réconcilie avec le sport de haut niveau ?

crédit photo : http://martin-raget.blogspot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *