Cette discipline peu connue est en réalité un sport extrêmement spectaculaire. Créé au 20eme siècle, le kung fu sanda est une discipline bien spécifique qui englobe tous les types d’arts martiaux. Elle semble facile au premier abord mais elle nécessite de la coordination, du courage et une très bonne condition physique.

Le kung fu sanda, comment ça fonctionne ?

Le kung fu sanda intègre des techniques de percutions : le coup de poing, le coup de pied ; et des techniques de projections s’inspirant de la lutte chinoise. C’est sur un tatami que le combat s’effectue avec un partenaire, et il dure deux minutes pour deux rounds.
Toutes les techniques de poings et de pieds sont tolérées au niveau de la tête et du corps. Les techniques de projection à une ou deux mains permettent de projeter l’adversaire en dehors de la zone de combat.
Le kung fu sanda se pratique en tee-shirt manche courte et en short. Les combattants s’affrontent dans une surface de combat de 8m x 8m, et ils sont équipés de casque, de gants, de coquille ou encore de protège-tibias.

Le kung fu sanda, la France est à l’honneur

Natacha Bounet est la spécialiste française de cette discipline puisqu’elle remporta huit fois le championnat de France de 2004 à 2010 et elle participa au championnat du monde en 2011 à Ankara (Turquie).
Cette fabuleuse combattante a créé, en 2005, l’association Nei Wei Jiah Kung Fu en Guadeloupe. Elle y enseigne aux plus jeunes et aux plus âgés, les secrets de cet art de vivre.

Sport actus met l’accent sur les sports de combat qui sortent de l’ordinaire. Découvrez en bien d’autres encore dans nos prochains articles.
Si vous aussi comme Natacha Bounet, vous voulez faire connaître le kung fu sanda, si vous l’avez déjà essayé, réagissez en laissant vos commentaires sur cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *