Le Kin Ball, un sport d’équipe qui arrive en France depuis quelque temps et qui commence à avoir une certaine résonance. Un sport avec ballon, ou les valeurs de cohésion, de partage et de respect sont au coeur de cette activité. Voici donc le Kin Ball.

Le Kin Ball, une philosophie avant tout

À ne pas confondre avec le film « Kill Bill », le Kin Ball est sans contestation possible l’un des sports les plus atypiques du moment. Un lointain dérivé du Dodgeball ou « ballon prisonnier ». Le but étant d’éviter que le gigantesque ballon de 1,22 mètres de diamètre (1 kg) ne touche le sol.

Le particularisme de cette activité réside dans le fait que plusieurs équipes participent en même temps. Elles sont différenciées par des couleurs. La formation qui engage doit d’abord annoncer la couleur de l’équipe choisie (en général celle qui a le plus de points), précédée du mot « Omnikin ».

Le but du Kin ball est d’envoyer le ballon de manière stratégique afin de mettre l’adversaire en difficulté. Si celui-ci rate la réception les autres équipes récoltent un point. S’il arrive à maîtriser le ballon et à le renvoyer il conserve ses points et « bascule » la pression sur les autres.

Les matchs de Kin Ball se déroulent en 7 périodes de 12 points. La première formation qui gagne 3 périodes est déclarée vainqueur sauf en cas d’égalité totale auquel cas il y a une prolongation.

Le Kin Ball : respect maximum

La philosophie du Kin Ball est particulièrement intéressante car le respect de l’adversaire et des arbitres est omniprésent. L’esprit d’équipe est fondamental car chaque membre du groupe doit être en contact avec le ballon lors du service. Ainsi il y a ceux qui soutiennent le ballon et celui qui frappe dedans. Tout doit être coordonné, preuve qu’une complicité maximale est nécessaire entre les membres d’une même équipe.

Le Kin Ball a été créé au Québec en 1986 par Mario Demers un professeur d’éducation physique sans doute désireux de passer des messages positifs à ses élèves. Une belle réussite d’ensemble car on compte de nos jours 3,8 millions de pratiquants. Au Canada bien sûr mais aussi aux USA ou au Japon dans des pays qui adorent les sports sortant de l’ordinaire.

Comme la Belgique, la France, la Suisse, le Danemark, l’Espagne, l’Allemagne ou la Malaisie possèdent aussi les joueurs de Kin Ball on peut affirmer que cette activité a une résonance mondiale.

Connaissez vous le Kin Ball, avez vous déjà pratiqué, connaissez vous des gens qui pratiquent ou des clubs qui propose cette activité près de chez vous. Merci à tous pour vos commentaires qui vont permettre de mieux connaitre ce sport aujourd’hui sur Sport Actus.

Crédit photo : http://www.courrierdelouest.fr/

2 thoughts on “Place au Kin Ball

  1. kirikou dit :

    MERCI A VOUS POUR L ARTICLE EN PLUS JE SUIS SUR VOTRE PHOTO VIVE LE KIN BALL DE CAMPBON 44 A TRES BIENTOT ET MERCI ENCORE A VOUS!!!!!!!!!!

    1. Clarisse dit :

      Avec plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *