Invaincue en 2013, l’AS saint Etienne est tombée en quart de finale de coupe de France à Geoffroy Guichard devant Lorient (2-1). Un bel exploit pour des Merlus qui atteignent le dernier carré de la compétition tout en magnifiant une saison déjà réussie.

Un bel exploit des Merlus

C’est bien connu plus une série dure dans le temps, plus elle s’approche de la fin. C’est mathématique. L’AS saint Etienne invaincue en 2013 ne s’attendait sans doute pas à tomber à Geoffroy Guichard contre Lorient.

En effet, les hommes de Christian Gourcuff restaient sur une gigantesque « claque » reçue à Lille (5-0) en Ligue 1 et semblaient donc friables hors de leur base. À l’inverse, les Verts impressionnants à domicile pouvaient s’appuyer sur de nombreuses certitudes ainsi que sur le retour de Brandao suspension purgée.

On le sait le football n’aime pas les histoires écrites à l’avance. Les coéquipiers d’Ecuelle Manga ont réussi l’exploit sans qu’il y ait à crier au scandale. Certes les Stéphanois ont globalement dominé mais sans se créer d’innombrables occasions de but.

Impressionnant Aliadière

En face les contres lorientais ont souvent fait mal dans le sillage d’un omniprésent Aliadière. C’est lui qui dévie de la tête pour Monnet Paquet avant la pause. L’ex-Lensois déborde et centre pour Berthelme qui trouve la lucarne de Ruffier 1-0 (44e). Ce but à un moment important renforce la confiance des visiteurs et complique sérieusement la tâche des Verts.

Le scénario est identique à la reprise alors Galtier fait entrer son arme fatale Aubameyang ainsi que Cohade en relais de Lemoine. Coaching gagnant car sur un bon ballon du dernier nommé, Aubameyang égalise d’une reprise du gauche 1-1 (75e). On croit que le plus dur est fait pour l’AS saint Etienne. Erreur. La menace Aliadière est réelle comme sur un enchaînement aile de pigeon-volée que Ruffier détourne. Un avertissement qui ne restera pas sans frais.

Dans les arrêts de jeu le buteur lorientais exécute Ruffier d’une sublime volée au 2e poteau et envoie les siens en ½ finale 2-1 (93e). Somptueux. La grande classe ! C’est cruel pour les Verts qui n’ont pas su gérer les fins de mi-temps mais toutefois une belle récompense pour un FC Lorient qui véhicule un jeu offensif sur tous les terrains de France. Parfois ça casse comme à Lille, parfois ça passe comme à St-Etienne. C’est le football. Et vous, pensez-vous que Les Lorientais puissent aller au bout et remporter la coupe de France ?

Crédit photo: madeindogues.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *