Grosse désillusion pour le clan tricolore car la France a été éliminée par l’Argentine au bout du suspens en quart de finale de Coupe Davis (3-2). Une élimination qui a mis en lumière certaines lacunes surtout mentales.

Ce match en Argentine dans un contexte bouillant à Buenos Aires, comme le veut la tradition sud américaine, avait tout du piège parfait pour l’équipe de France d’Arnaud Clément. Ce fut le cas avec au final une élimination qui fait tache (3-2). Regrettable car avec l’Espagne sortie au 1er tour, il y avait forcément un coup à jouer pour les autres nations. C’est raté pour la France.

Tsonga assure, Simon se fissure

Pourtant tout avait bien commencé lorsque Tsonga domine le surprenant Berlocq en 5 sets en ouverture. Une nouvelle fois le Manceau a fait la différence au mental car il a terminé la partie brûlé physiquement. « Jo » a assumé son statut de numéro 1 comme à chaque fois. La valeur sûre de l’Equipe de France même si la terre battue n’est pas sa surface de prédilection. Le parfait joueur de Coupe Davis qui sait se transcender dans les grands moments.

Sentiment confirmé lors de son 2e match face à Juan Monaco avec un succès net et sans bavure (3-0). Seulement voilà en l’absence de Richard Gasquet touché à la cheville, Gilles Simon a failli. Battu par Monaco et Berlocq, le Niçois a encore montré des lacunes mentales. Les statistiques sont implacables en coupe Davis. Sur 8 matches à enjeu disputés, Simon en a perdus 7 ! Il s’est écroulé sous la pression. Comme à la surprise générale le double Llodra-Benneteau a baissé pavillon face à Nalbandian-Zeballos (3-1), les Bleus passent à la trappe. Ce n’est pas cette année que les 4 mousquetaires justifieront leur réputation ou simplement les espoirs placés en eux.

Et maintenant…

Pour sa première expérience en coupe Davis, Arnaud Clément n’a pas été gâté. Peut-être va t-il devoir changer sa manière de voir les choses. Donner sa chance à d’autres joueurs peut-être moins bien classés mais capables d’élever leur niveau de jeu ? Comme auparavant Paul-Henri Mathieu, Gilles Simon n’y arrive pas. On sait que le mental n’est pas non plus la grande force de Richard Gasquet même si ce dernier a fait des progrès à ce niveau-là. Hormis une finale en Serbie il y a 3 ans, la France est en échec en coupe Davis. Pourtant le potentiel est là avec une équipe solide mais en grande difficulté sur terre battue. C’est sur cette surface que les Bleus avaient été éliminés par les USA l’an passé.

Selon vous que manque t-il à la France pour redorer son blason et faire vivre à ses supporters des moments magiques comme le France-USA de 1991 à Lyon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *