Dans la famille des sport free style en hiver, on retrouve le Snowscoot, ce véritable vélo des neiges procure des sensations assez spectaculaires. Le Snowscoot est un bon moyen pour découvir les sports d’hiver de manière originale et différente.

Snowscoot, un sport en plein essor

Comme son nom l’indique le snowscoot est un sport atypique subtil mélange du snowboard et du BMX. Cette discipline est jeune car elle a été créée au début des années 1990. L’idée étant de glisser sur la neige sur un « vélo des neiges » avec fourche et guidon mais sans les roues évidemment, celles-ci étant remplacées par des planches.

C’est un Français qui est à l’origine de cette invention : Franck Petoud en 1991. Signe d’une popularité rapide, les premiers championnats de France de Snowscoot voient le jour en 1995 à Avoriaz. Puis c’est au tour des championnats d’Europe deux ans plus tard et enfin les compétitions mondiales de Snowscoot en 2002.

Il faut dire que par rapport à d’autres activités du même acabit, le snowscoot est accessible à tous (homme, femme ou enfant). À chacun de maîtriser sa vitesse et sa trajectoire. Voilà pourquoi sa cote de popularité est immense et classe le snowscoot dans la catégorie des sports émergents.

Concernant l’engin en lui-même il inspire la sécurité car on peut comparer le cadre à celui d’une trottinette renforcée. Au fil des ans, l’objet a gagné en légèreté pour faciliter la performance. Il existe différentes options (acier, carbone, titane, aluminium) avec à chaque fois des avantages ou des inconvénients (poids, solidité, etc..).

Une âme d’enfant sur un engin d’adulte

Chaque utilisateur du Snowscoot fera son choix en fonction du caractère professionnel ou amateur de son utilisation. Le Snowscoot est muni de deux planches. La planche avant est articulée et dirigée par un guidon. En général, les planches sont les éléments les plus exposés qui cassent en premier. Concernant les fixations qui lient le cadre et la fourche aux planches, l’évolution a été marquante. Elles jouent désormais un rôle d’amortisseurs afin de limiter les vibrations entre la partie métallique (cadre et fourche) et la partie glissante (patins) tout en contribuant à augmenter leur durée de vie en optimisant la flexion.

On le voit tout a été fait pour que le Snowscoot soit de plus en plus spectaculaire. Son développement futur passe par là… On peut donc légitimement penser que le Snowscoot a de beaux jours devant lui car « délirer » sur la neige avec la notion de sécurité et de pureté qui en découle reste l’un des rêves de tout être humain ou presque. Histoire de retrouver une âme d’enfant sur un engin d’adulte.

Pratiquez vous le Snowscoot, le fameux vélo des neige ? Quels sont vos avis, vos bons plans et vos conseils pour faire ou louer des Snowscoot, quelles sont les stations les mieux équipées ? Merci d’avance pour vos commentaires sur cet article de Sport Actus.

Crédit photo : http://www.chamrousse.com/snowscoot.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *