Même si le choc au Vélodrome entre le RC Toulon et l’ASM Clermont-Auvergne n’en était pas vraiment un, il a tenu toutes ses promesses. Au final les deux équipes n’ont pu se départager (26-26) à l’image d‘une saison « copiée-collée ». Si les « Jaunards » ont fait forte impression ce sont les hommes de Laporte qui gardent la pole du Top 14.

Opposition de style

Comme Toulouse avait perdu la veille à Montpellier (10-8) la pression était moindre pour le choc au sommet du Top 14 entre le RC Toulon et l’ASM Clermont-Auvergne Les deux premières places étant acquises aux deux équipes. Dans quel ordre, pour une simple question de suprématie ?

Tel était le seul enjeu d’une partie pour laquelle les « Jaunards » avaient choisi de faire tourner. Exit Parra, James, Rougie et Wesley Fofana sur le banc entre autres. Voilà pourquoi l’ASM a fait forte impression car les hommes de Vern Cotter ont su relever le défi physique imposé par les Rouge et Noir.

Opposition de style avec le jeu rapide et délié des Montferrandais particulièrement à l’aise dans l’art de la passe après contact. Les Toulonnais répliquant par des fulgurances à bases de lourdes charges signées Bastareaud ou Bakkies Botha entre autres. Chaque équipe a des temps forts et des temps faibles et jamais l’écart n’excède 7 points. Par tradition un Toulon-Clermont sans un problème d’arbitrage n’est pas un Toulon-Clermont. C’est le cas lors du 1er essai des Jaunards de Nakaitaci car au départ il y a touche pour Toulon et pas pour l’ASM. Petite cause, grande conséquence.

« Wilko » rate la pénalité de la gagne

Néanmoins le RCT ne doute pas longtemps car sur une belle action collective Mermoz aplatit en bout de ligne. La botte de Wilkinson permet au RCT de rester dans la partie. Comme lors d’un combat de boxe, les deux formations se rendent coup pour coup. Le dynamisme offensif de l’ASM fait vaciller un RCT qui craque une nouvelle fois devant les appuis dévastateurs de l’ailier fidjien Nakaitaci. Logique tant l’ASM fait meilleure impression en première période.

Coup de théâtre à la reprise lorsque Pallisson intercepte un ballon et permet au RCT d’égaliser car « Wilko » transforme. Dès lors le duel gagne encore en intensité même si la fatigue se fait sentir. Aucune équipe ne veut lâcher. Wesley Fofana fait son entrée et se signale par des percées dont il a le secret. En face c’est Guiteau qui régale.

Alors que l’ASM est repassée devant l’Australien égalise encore avec l’aide du poteau. Mieux encore à la dernière minute Wilkinson a l’occasion de donner la victoire aux siens sur une pénalité de 55 mètres. Ratée de peu. Score final 26-26. Tout le monde est content. Le RCT conserve sa place de leader alors que l’ASM a marqué les esprits. Selon vous qui va être champion de France cette saison ? À qui ce match peut-il profiter ?

Crédit photo :commons.wikimedia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *