« Une grande équipe ne perd jamais deux fois consécutivement ». Le PSG handball a appliqué à la lettre cette maxime contre Chambéry sur son parquet fétiche lors de la dernière journée de D1. Un succès large (36-29) qui a mis en lumière la capacité de réaction d’un groupe battu pour la première fois à Nantes.

Le PSG Handball sans trembler

Après 20 premières minutes assez équilibrées, le PSG s’est détaché en fin de première période dans le sillage d’un Luc Abalo auteur de quelques interceptions meurtrières et d’arabesques géniales au tir comme à la passe. Toujours diminué par une blessure, Mikel Hansen a joué simple mais juste en distillant de nombreux « caviars » sur les montées de balle.

Le duel Dinart-Detrez a tenu toutes ses promesses mais Chambéry privé de sa star Edin Basic et de Bertrand Gilles a craqué sur la durée. Dans les buts Dumoulin a retardé l’échéance en début de partie mais à la pause la cause était déjà entendue (18-11). En 2e période le PSG a géré. Lorsque Chambéry revient à -3, les hommes de Gardent en remettent une couche avec Claire ou Koplijar. Malgré le réveil de Bicanic ou de Guillaume Gilles, Chambéry reprend un éclat en fin de match pour échouer à -7.

Une « dream team « la saison prochaine

Un 2e revers après celui « surprise » concédé contre Cesson-Rennes qui fait mal au classement. Nantes est passé 4e et les coéquipiers de Banic vont devoir cravacher pour terminer sur le podium. De son côté, le PSG a mis une main et quatre doigts sur le trophée de champion de France. Un revers à domicile contre Chambéry aurait pu insinuer le doute, il n’en a rien été. Les Parisiens ont été sereins et peuvent voir venir.

L’avenir s’annonce radieux avec les signatures officielles de Daniel Narcisse (meilleur joueur du monde 2012) et du pivot croate Igor Vory. Une équipe taillée pour la ligue des champions car le championnat de France est déjà trop petit pour un PSG carnivore au possible. Comme le recrutement est loin d’être terminé, le PSG peut être ambitieux à l’échelle européenne l’an prochain. Le club a su construire une vraie équipe en seulement quelques mois.

Avec une saison entière de vécu collectif, le club de la capitale comme son homologue du football peut voir loin, très loin même. Pensez-vous que le PSG handball pourrait gagner la Ligue des champions dès la saison prochaine ?

Crédit photo : handball-academy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *