Comme avant chaque compétition internationale l’équipe de France de handball se retrouve face à un immense défi à savoir conserver son titre de championne du monde. Les experts arriveront-ils à aller au bout une nouvelle fois dans une ambiance de corrida en Espagne?

Les experts peuvent-ils le faire ?

Les deux rencontres amicales à Toulon et Montpellier contre l’Argentine n’ont pas été révélatrices. La faute à un adversaire qui n’a rien montré dans le Var et qui a dérouillé comme rarement (26-10) puis aux Bleus qui dans l’Hérault ont fait preuve de suffisance pour vaincre quand même (27-20).

Claude Onesta a livré son verdict et a choisi de se passer des services de Cyril Dumoulin, Arnaud Bingo, Igor Anic et Guillaume Joli dans sa liste des 16 joueurs retenus. Sans surprise pourrait-on dire sauf peut-être pour Guillaume Joli le spécialiste du penalty. C’est le jeune espoir Valentin Porte qui lui a été préféré.

Claude Onesta souhaitant sans doute préparer l’avenir en lui donnant l’occasion de découvrir l’atmosphère d’une grande échéance. En Espagne, les Experts seront attendus au tournant. Le dernier Euro calamiteux était-il un accident ? La médaille d’or décrochée aux Jeux Olympiques semble le prouver.

Des cadres « frais et dispo »

Néanmoins un deuxième camouflet accréditerait la thèse de la fin d’une époque. Peu probable car à l’inverse de l’an passé, les cadres sont en pleine forme. D’abord Nikola Karabatic qui tire profit de sa suspension à cause de l’enquête sur les paris truqués. Le Montpelliérain a faim de handball et semble dans une forme optimale. Comme l’intéressé est le baromètre de l’équipe, il y a de quoi être optimiste.

Le nouveau meilleur joueur du monde Daniel Narcisse a lui aussi été ménagé et pourrait donc arriver au top pour les matches décisifs et notamment le dernier de la poule face à l’Allemagne. Même chose pour Michael Guigou qui avait fait défaut lors de l’Euro. Si l’homme élastique Luc Abalo a un peu mangé la feuille face aux Argentins à force de vouloir régaler les foules, il reste une valeur sûre au mental d’acier.

Honrubia n’a jamais été aussi fort sur son aile alors que William Accambray a montré de gros progrès en défense et reste un joker de luxe. Tout le groupe voudra offrir à Didier Dinart une sortie digne de sa légende. Une motivation supplémentaire même si c’est simplement écrire encore davantage l’histoire qui fait saliver les Bleus.

Selon vous réussiront-ils à vaincre sur les terres de leur meilleur ennemi avec la Croatie, l’Espagne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *