Après la désillusion constituée par la défaite concédée lors du dernier match de poule contre l’Allemagne (32-30), l’équipe de France de handball a su se remobiliser pour son 8e de finale des championnats du monde face à l’Islande.

Handball : Les Bleus évitent l’iceberg

Un adversaire solide et rugueux qui a mené la vie dure aux Bleus. Encore à égalité à 5 minutes du terme (27-27), les hommes de Claude Onesta ont dû puiser dans leurs ressources pour passer l’obstacle. L’expérience des grands rendez-vous a fait la différence. Les coéquipiers de Karabatic n’ont jamais paniqué même
lorsque l’Islande a remonté un écart de + 4. De bon augure pour la suite.

Comme souvent il y a eu du bon et du moins bon. L’immense satisfaction est sans contestation possible le fait de posséder deux « ailier gauche » de rêve avec la paire Honrubia / Guigou. Le premier nommé a été élu joueur du match avec 7 buts inscrits en première mi-temps. C’est Guigou qui a joué toute la deuxième avec le même bonheur. De ce côté-là c’est le grand luxe. De l’autre côté Luc Abalo a été bon mais peine à être secondé.

Karabatic au top

Omniprésent de bout en bout Karabatic a été tout simplement gigantesque dans la fixation et les passes. La star de Montpellier Handball a inscrit un but de « mammouth » pour faire passer la France devant à 28-27 et ainsi stopper la remontée islandaise. La marque des grands joueurs. Grosse prestation aussi du pivot Sorhaindo, déterminant offensivement et qui a livré un duel de titan en défense à son opposant direct.

Enfin le rôle de joker de luxe convient parfaitement à William Accambray dont la puissance au tir est une bénédiction. À l’inverse quelques cadres sont en faillite. On pense à Jérôme Fernandez qui a du mal à se situer et à retrouver des sensations. Pas grave « Fernand » en a vu d’autres et saura répondre présent dans le futur. Même chose pour Xavier Barachet visiblement pas à 100 % physiquement et qui galère au niveau de l’impact physique.

En défense Didier Dinart a souffert et du coup Omeyer n’a pas rayonné dans les buts. La défense reste le chantier le plus préoccupant car l’attaque demeure impressionnante. Face aux Croates, il faudra être au top en ¼ de finale sinon l’aventure s’arrêtera là.

En général voilà le genre de défi qu’adore relever l’équipe de France… Pensez-vous que les Bleus vont passer et se qualifier en ½ finale ?
Crédit photo : http://www.tuxboard.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *