Le tirage au sort des 16e de finales d’Europa League n’a pas été clément avec les clubs français. L’Olympique Lyonnais a hérité de Tottenham alors que les Girondins de Bordeaux devront éliminer le Dynamo Kiev. Pas simple mais attractif

Ligue Europa : Pas cadeau pour Lyon et Bordeaux…

Le football aime les clins d’œil du destin. Il y avait fort peu de chances que cela arrive mais l’Olympique Lyonnais va pourtant défier
Tottenham lors des 16e de finale d’Europa League. Le club de son ancien gardien emblématique Hugo Lloris. Beaucoup d’émotions en perspective des deux côtés. En effet, le transfert tardif et controversé du portier international est encore frais dans toutes les têtes.

Après des débuts galères en tant que doublure du vétéran Brad Friedel, Lloris s’est imposé. Du coup, l’équipe de Villas Boas redresse progressivement la tête. Les Lyonnais vont retrouver de vieilles connaissances comme Gallas, Adebayor ou Assou Ekoto. Le danger
se nomme Defoe en pointe et surtout Garot Bale sur son côté gauche. Le supersonique ailier gallois pouvant décider d’un match à lui tout seul.

Il y a des failles certes mais nul doute qu’en février, les Anglais seront encore plus forts. Pas simple pour Lyon qui pourrait perdre au mercato un ou deux joueurs majeurs comme Bafetimbi Gomis ou Lisandro Lopez. Le match retour à Gerland est un atout sérieux dans l’optique de se qualifier.

Bordeaux peut y croire

De son côté Bordeaux peut y croire puisque c’est le Dynamo Kiev qui se dresse sur la route des hommes de Francis Gillot. Méfiance quand même car contre le PSG au match retour les Ukrainiens avaient fait une excellente impression pendant les 45 premières minutes.

Le collectif est bien rodé avec quelques joueurs intéressants comme l’ex-marseillais Taiwo mais le mental est chancelant. Si les Girondins de Bordeaux retrouvent la forme du mois de novembre alors il y a moyen de passer ce tour pour affronter par la suite le vainqueur du match entre Leverkusen et Benfica. Encore du lourd.

En général les Bordelais réussissent bien contre les clubs de l’ex-URSS. On se souvient de la mémorable qualification contre Dniepropetrosk en 1985 avec une demi-finale à la clé contre la « Juve » de Platini. En 1987 Après avoir sorti le Torpedo Moscou l’équipe d’Aimé Jacquet avait atteint le stade des ½ finales contre Leipzig. Enfin en 1995, les coéquipiers de Zidane et Dugarry éliminent le Rotor Volgograd avant d’aller jusqu’en finale face au grand Bayern.

En clair un bon présage si ça passe. D’après vous qui ira le plus loin : Lyon ou Bordeaux ?

Crédits photo : uefa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *