Voici comment Chelsea compte séduire L. Enrique.
mode-actus


Chelsea : L. Enrique pour remplacer A. Conte ? Les revendications salariales de l’espagnol posent problème

Les espoirs de Luis Enrique de succéder à Antonio Conte à Chelsea pourraient reposer sur la question de savoir s’il est prêt ou non à accepter un salaire nettement inférieur à celui qu’il percevait à Barcelone. Décryptage !

Conte partira ? Enrique viendra ?

Rien n’est moins sûr. Mais, tel que rapporté par Telegraph Sport, Enrique, qui parle anglais, est enthousiaste à l’idée de rejoindre Chelsea et aimerait reprendre sa carrière de manager en Premier League. L’ex coach Blaugrana a gagné 16,5 millions de livres sterling par an à la fin de la saison dernière, après avoir remporté deux titres de champion, la Ligue des champions et trois Copa del Rey. Une somme bien en dessous des 9,5 millions de livres sterling de salaire offert par an à Conte pour avoir remporté le titre de champion de Premier League la saison dernière, ce qui le place devant Pep Guardiola (Manchester City) et Jose Mourinho (Manchester United).

Les revendications salariales d’Enrique pourraient donc constituer le principal obstacle concernant le projet de déménagement à Stamford Bridge, à condition de faire quelques sacrifices. Pour l’instant, l’italien est le manager le mieux payé de l’histoire de Chelsea et le club ne voudra logiquement pas payer à son successeur plus de 9,5 millions de livres sterling par an avant d’avoir réussi quoi que ce soit avec le club. Affaire à suivre !

Il va falloir faire des compromis pour contenter les deux parties

Étant donné qu’il est sans emploi, Chelsea n’aurait pas à payer de rémunération pour nommer l’ex entraîneur du Fc Barcelone, mais un compromis sur les salaires devrait être négocié.

Chelsea a engagé Conte pour 6,5 millions de livres sterling par an avec la promesse d’une grosse augmentation s’il remportait des trophées avec le club, tout en laissant derrière lui une équipe compétitive, en particulier si le club ne se qualifie pas pour la Ligue des champions la saison d’après. Alors, viendra ou viendra pas ? Les mois prochains nous en diront davantage, pour l’heure Conte a d’autres chats à fouetter : se qualifier pour le tour suivant de la LDC face au Barça, au Camp Nou. Un choc qui pourra définitivement sceller le sort de l’entraîneur italien.


Laisser un commentaire

*

captcha *