Le PSG sans dominer vraiment son sujet a assuré l’essentiel contre l’OM. Un succès 2-0 dans l’ensemble logique avec la grande première réussie de David Beckham. Les Phocéens relégués à 8 points peuvent néanmoins avoir des regrets.

Ce PSG-OM avait des allures de match de gala dimanche soir au Parc des Princes. Le coup d’envoi a été donné par Ronaldo alors que ce « clasico » du foot français a aussi coïncidé avec les premiers pas de David Beckham. La classe ! Sur le terrain, les Parisiens ont démarré en trombe avec une aile d pigeon magistrale d’Ibrahimovic pour Lavezzi qui explose le poteau de Mandanda (2e). Le ton est donné. Dix minutes plus tard, Lucas perce plein axe et déclenche une frappe contrée par N’Koulou qui trompe le portier marseillais (1-0). Le Parc s’embrase.

Beckham décisif

Le plus dur est fait pour le PSG. Lavezzi est intenable mais Ibrahimovic n’est pas dans un grand jour. Au fil du temps l’OM prend confiance et commence à pousser quelques attaques. Gignac et Valbuena sollicitent Sirigu sur des frappes de loin alors que le PSG vendange des contres qui auraient pu faire mal. À la reprise, le scénario est toujours le même. L’OM domine au milieu de terrain. Les Parisiens courent après le ballon mais sont dangereux en contre.

Le dernier geste fait défaut car Ibrahimovic aimante les ballons mais n’est pas dans le coup. Gignac sur une reprise acrobatique, André Ayew de la tête et Fanni d’une frappe de loin obligent Sirigu à intervenir. Le temps passe, Beckham fait son entrée à la 76e minute et ne tarde pas à s’illustrer. Dans les arrêts de jeu l’Anglais joue un « une-deux » avec Menez. L’ex Sochalien centre fort devant le but et c’est Ibrahimovic avec beaucoup de chance qui double la mise 2-0 (91e).

Lavezzi crève l’écran

Paradoxalement l’OM a sans doute fait un de ses meilleurs matches de la saison mais a perdu. D’habitude c’est l’inverse. Valbuena a été excellent mais peu aidé par Kadir et André Ayew sur les côtés. Dans l’ensemble, le PSG s’est montré franchement moyen mais a eu des fulgurances. Lavezzi a crevé l’écran par son activité et sa force de percussion alors que Lucas a été intermittent. « Ibra » pour une fois est passé à côté de son match. Heureusement Matuidi a été énorme au milieu.

L’axe Armand-Alex a souvent plié mais pas rompu, les latéraux Jallet et Maxwell ont remporté leur duel respectif. Comme Lyon a gagné contre Lorient, on se dirige vers une confrontation PSG-OL pour le titre de champion. À l’inverse l’OM voit revenir St-Etienne, Lille, Rennes ou Nice et va devoir cravacher pour garder sa 3e place.

Selon vous ce « clasico » était-il un tournant de la saison ? Le PSG va t-il être champion ? L’OM s’en remettra t-il ? Autant de sujets sur lesquels nous aimerions connaître votre avis.

Crédit photo : www.sport24.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *