Le choc d’Euroligue entre le Real Madrid et le CSKA Moscou a tenu toutes ses promesses dans une salle madrilène bouillante. Il y avait une fin de série en jeu. En effet, les Espagnols étaient encore invaincus tout autant que les Russes…à l’extérieur.

Un suspens haletant

Comme souvent lorsque deux prétendants au titre suprême s’affrontent les débats ont été âpres. Le CSKA s’est appuyé sur la « vista » de son meneur Milos Téodosic et sur la taille d’un secteur intérieur impressionnant avec Kaun et Kryapa en guise de symboles. Cependant l’adresse extérieure a trop souvent fait défaut avec notamment l’Américain Weems aux abonnés absents. Pourtant les hommes de l’ex-coach du Real Madrid, Ettore Messina ne sont pas passés loin de l’exploit. Il s’en est fallu d’un shoot à 3 points de Teodosic à la toute fin du temps réglementaire qui aurait pu permettre au CSKA d’éviter la prolongation (66-66). Les uns ont péri par le tir primé, les autres ont survécu puis gagné grâce à cette arme. En effet, auparavant le Real Madrid avait alterné le bon avec Rudy Fernandez ou Jaycee Caroll dans cet exercice et le moins bon lors d’un 3e quart temps poussif. Chaque équipe a eu ses temps forts et ses temps faibles.

Jaycee Caroll superstar

La prolongation est donc relativement logique et va tourner à l’avantage des locaux grâce à l’adresse exceptionnelle de Jaycee Caroll à 3 points. Le « Reggie Miller » d’Europe a réussi un match d’anthologie avec 31 points au final à l’image d’une ultime « bombe » derrière l’arc au buzzer pour donner un écart énorme à une partie pourtant plus qu’indécise (86-78). L’ailier n’a pas son pareil pour se démarquer derrière les écrans et dégainer comme un fou. C’est lui qui ramène le Real Madrid lorsque le CSKA passe devant en début de 4e quart-temps et c’est encore lui qui assomme les Russes dans « l’extra time » avec une série qui a embrasé la salle (3 points, flotteur, lancers francs). Plus que jamais leader le Real Madrid a pris une option sur la première place du groupe. Le CSKA avec deux défaites garde encore son destin en mains mais n’a plus trop de jokers à brûler.

Pensez-vous que les Madrilènes vont réussir un fabuleux doublé cette saison en remportant la Liga et l’Euroligue ? Ou au contraire vont-ils s’écrouler au pire moment ?

crédit photo : http://basketactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *