Point aujourd’hui sur Sport Actus sur le Basket Français, est-il en train de périr ou de se relever, quelle est la situation des clubs et des joueurs français ? Les clubs francais semblent avoir du mal à recruter les meilleurs joueurs alors que les joueurs français sont très à la mode dans les championnats étrangers.

Basket : l’exode est-il profitable

Il y a encore quelques années, les basketteurs français hormis une star comme Rigaudeau (Kinder Bologne) avaient du mal à s’expatrier. Il fallait être mûr pour franchir le cap à l’image de Sciarra, Weis, Bonato, ou Risacher entre autres. Aujourd’hui même les jeunes joueurs ont choisi de relever des défis à l’étranger pour grandir encore plus vite.

C’est le cas de Léo Westermann. L’ex-meneur de l’ASVEL évolue désormais au Partizan de Belgrade, l’une des plus belles écoles d’Europe qui a formé des légendes de ce sport comme Danilovic et Djordjevic entre autres.

La perspective de disputer l’Euroligue a fait pencher la balance car le bilan des clubs français dans la compétition depuis 10 ans est désastreux (aucune qualification en Top 16). Westermann a eu du temps de jeu et a pu prouver beaucoup de choses.

Choix plus surprenant pour Kim Tillie son ex-coéquipier de l’ASVEL qui a signé à Murcie en Espagne. Une équipe assez faible mais qui évolue dans le meilleur championnat d’Europe. Il est toujours positif de se frotter à des Rudy Fernandez (Real Madrid) ou Juan Carlos Navarro (Barcelone), c’est-à-dire des références mondiales au passé NBA.

Le Français est à la mode

La Liga est attractive comme le prouve le fait que Florent Piétrus, Michael Gelabale et Geoffray Lauvergne ont rejoint les rangs de Valence l’un des clubs les plus solides en Espagne. Adrien Moerman porte désormais les couleurs de Bilbao et côtoye lui aussi des super joueurs comme Axel Hervelle ou Roger Grimau entre autres. Enfin l’ex MVP de Pro A, Fabien Causeur a trouvé sa place au sein du prestigieux club de Vitoria qui peut avoir des ambitions à l’échelle européenne.

Certes c’est toute l’équipe de France qui sur la durée va en tirer les bénéfices.Toutefois et dans le même temps, la Pro A s’affaiblit aussi. Il est difficile de trouver la bonne carburation car les clubs français n’existent pas à l’échelle européenne. Un frein pour la progression des espoirs hexagonaux.

De plus la crise qui frappe aussi en Espagne, Italie ou Grèce oblige les clubs à changer leur stratégie de recrutement. Finis les Américains à prix d’or. Place aux paris. Comme l’équipe de France a brillé lors des derniers championnats d’Europe ou aux Jeux Olympiques, le Français est à la mode. Qu’en pensez-vous ? Le basket français est-il en train de se relever ou de périr ?

Crédit photo : http://www.lexpress.fr/ – afp.com/Joe Klamar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *