La Pro A de basket-ball est complètement folle cette année. A la trêve il n’y avait pas moins de six équipes à égalité en tête du classement. Un record ! La reprise en 2013 s’est avérée tout simplement incroyable avec deux matchs d’anthologie.

BCM-Chalon ou l’art de renversement de situation

D’abord un fantastique GravelinesChalon sur Saône en ouverture. En effet durant la première période le champion de France en titre domine largement son sujet. Blake Schilb motivé par l’arrivée de Kennedy Winston dans le Nord évolue à son niveau de MVP. Dans la raquette Shelden Williams règne en maître alors que Jordan Aboudou apporte sa dimension athlétique. Sans rythme, Gravelines multiplie les mauvais choix et propose une « bouillie » de basket. A la pause l’écart est conséquent 38-29 mais presque dérisoire par rapport à la réalité du parquet. Que s’est-il passé dans les vestiaires ? Mystère.

Quoi qu’il en soit à la reprise le BCM est transfiguré. Bokolo marque deux fois consécutivement à 3 points et le Sportica s’embrase. Dans la foulée, le meneur américain Dwight Buycks entre en transe. Le MVP du dernier All Stars Game devient fou et inscrit 17 points dans le seul 3e quart temps dont une rafale de shoots longue distance. Johnson plie l’affaire derrière l’arc et le BCM met KO son adversaire (102-69 au final) soit 73 points marqués en 2ème mi-temps. Gigantesque.

Le Mans du cauchemar au rêve

On croyait avoir tout vu. Pas du tout. 3 jours plus tard on assiste à un autre scénario renversant. En moins spectaculaire entre Le Mans et l’ASVEL à Antares. Un choc au sommet avec la perspective d’être « tête de série » lors de la prochaine Leader’s cup (ex semaine des as).

En première période les hommes de JD Jackson touchent le fond. Des balles perdues à foison et surtout un 2e quart temps d’une pauvreté abyssale avec seulement 2 points inscrits ! En face Edwyn Jackson se régale tout comme le jeune Livio Jean-Charles. A la pause le MSB est ridicule avec 17 points au compteur (38-17).

Comme au Sportica, la révolte des locaux est tonitruante. JP Batista montre la voie avant un excellent passage de l’élégant Cam Long. L’Américain trouve la cible et le public s’emballe. L’ASVEL n’y arrive plus. En fin de 3e quart temps Alain Koffi signe 8 points consécutifs dont deux au buzzer sur un service « palace » de Khalid El-Amin. Score du quart temps (25-6).

Le MSB est revenu de l’enfer et ne lâchera plus sa proie pour une victoire 64-60 qui fait date. Incroyable ou comment passer de l’enfer au paradis.

Trouvez-vous que cet aspect sinusoïdal renforce l’attrait de la Pro A ou qu’au contraire c’est quelque part un aveu de faiblesse ? Votre avis nous intéresse, partagez le avec nous!

Crédit photo: www.lequipe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *