Auteur d’un parcours fantastique avec des victoires notamment sur le Spartak Moscou et Schio, le club de Bourges n’a rien pu faire en ½ finale d’Euroligue contre les Russes d’Ekaterinboug. Les tenantes du titre ont été tout simplement injouables avec une large victoire 73-44 qui ne souffre d’aucune contestation.

Rien à faire pour Bourges

Le rêve a pris fin de manière brutale pour les joueuses de Bourges. Les coéquipières de Céline Dumerc n’ont fait illusion que lors d’un premier quart temps remporté 18-16. Par la suite la machine russe a tout renversé sur son passage dans le sillage d’une exceptionnelle Candace Parker.

La meilleure joueuse du monde, mariée au pivot de Chalon sur Saône Shelden Williams, a survolé la partie avec 24 points et un pourcentage de rêve. Bien soutenue par ses compatriotes comme Diana Taurasi (16 points) et Dina Nolan, Parker a guidé ses troupes vers un succès facile.

En face seule Céline Dumerc avec 12 points a surnagé. Fantastique contre Schio, l’Americaine Marisa Coleman ciblée a été bien contenue (11 points). Les intérieures d’ordinaire dominatrices n’ont pas existé face à Stépanova et compagnie. Un naufrage collectif mais il y avait un gouffre entre les deux formations.

Une magnifique réaction

Les Berruyères n’ont pas à rougir car elles ont fait rêver leurs supporters. Laminées d’entrée par Fernerbahce (69-44), les coéquipières de N’Dongue ont su réagir d’abord contre le Spartak Moscou (71-64) puis face aux Italiennes de Schio (60-56).

Être dans le dernier carré d’une telle compétition comme Euroligue est déjà un exploit. En effet, il est impossible de comparer les budgets tant les écarts sont importants. Ekaterinbourg a construit une vraie « dream Team » avec deux joueuses exceptionnelles Parker et Taurasi encadrées par des coéquipières de talent qui ont l’expérience de l’Euroligue.

Tout juste peut-on regretter l’ampleur du score car Bourges aurait mérité mieux. Un revers qui ne ternit pas un parcours superbe. Avez-vous vibrés grâce aux exploits des Berruyères ?

Crédit photo : alvinet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *