}
sport-actus


Le porter de femme : quand l’héroïsme et la virilité de l’homme deviennent un sport

Avec leurs femmes sur le dos, les participants se lancent dans une course semée d’embuches. Focus sur un sport aussi original que traditionnel venu tout droit du grand nord.

Une invention finlandaise

En Finlande, un championnat du monde de porter de femme est organisé tous les ans dans le village de Sonkajärvi, et voit des centaines d’hommes participer à une course en portant leurs épouses sur leur dos.

Le principe est simple. Il s’agit de parcourir une distance de 250 mètres en surmontant plusieurs obstacles : franchir un banc de sable, sauter dans une piscine d’un mètre de profondeur, enjamber des troncs d’arbre…Etc. Toutefois, s’il n’est pas obligatoire que la femme portée soit celle du participant, celle-ci doit avoir 17 ans ou plus et peser plus de 49 kg. Celles qui pèsent moins sont tout simplement lestées d’un sac de sable pour être dans les normes de la compétition.

Les hommes disposent d’un condensé de techniques de portage, mais la plus utilisée reste le portage à l’estonienne, qui consiste à porter la femme la tête en bas, le ventre contre le dos de l’homme et les jambes entourées autour de son cou. Bien évidemment, celle-ci doit obligatoirement être équipée d’un casque de protection pour se protéger des chutes qui ne sont pas éliminatoires. Le couple qui franchit la ligne d’arrivée avec le moins temps est déclaré vainqueur de la course.

Un sport insolite d’origine ancestrale

D’où vient le porter de femme ? Il existe plusieurs versions pour tenter de répondre à cette question sur l’origine du sport, la plus célèbre étant celle d’un redoutable voleur du XIXème siècle qui trônait à la tête d’une bande de malfrats qu’il entraînait dans des conditions similaires. Un autre récit raconte qu’il était question d’une pratique tribale qui consistait à enlever l’épouse d’un autre homme en l’emmenant par-dessus l’épaule. Dans tous les cas, cela n’empêche pas ce cher sport d’être très populaire en Finlande, au point de s’exporter dans d’autres pays. Le porter d’épouse compte actuellement de nombreux adeptes en Chine et aux Etats Unis. A quand les premiers porteurs de femmes en France ?

 

Crédit photo : monquotidien


Laisser un commentaire

*


× 4 = seize

captcha *