Le portail multimédia, le British Journal of Sports Medicine (BJM) a récemment publié des résultats entrepris par des scientifiques britanniques. En plus de maintenir son poids idéal, il est connu que la pratique régulière d’un sport tient éloigné les maladies cardiovasculaires et le cholestérol. Outre mesure le fait de nous maintenir en forme, la zumba, la natation et le tennis rallongeraient l’espérance de vie.

Les sports concernés

Un panel d’adultes, d’hommes et de femmes confondues, a été interrogé sur leurs activités physiques durant une période de quatre semaines. Outre le ménage et la marche, leurs dépenses énergétiques étaient liées à un sport hebdomadaire.

Parmi ces sports, 6 ont été recensés comme étant les favoris, dont le cyclisme, la natation, l’aérobic, la danse, le tennis et les sports collectifs.

Un bonus de plusieurs années peut être rajouté au compteur des adeptes de ces sports et plus particulièrement de ceux à raquettes. Les séances de natation et d’aérobic sont considérées comme excellentes puisqu’elles sollicitent plusieurs parties du corps.

Une baisse conséquente du risque de mortalité

Des adultes proches de la retraites mais encore actifs ont été examinés durant près de 10 ans. Concernant les joueurs de tennis, l’évolution et le rallongement de leur vie a progressé d’environ 47 %. Les amateurs de natation, de fitness et de cyclisme ont vu leur risque de mortalité baisser respectivement à : 28 %, 27% et 15 %.

Tous types de maladies cardiovasculaires, comme les infarctus et les AVC, pourront être durablement tenus éloignés des tennis men, des nageurs et des accros de la zumba.

Et la course ?

Les bénéfices de la course à pied n’ont pas été probants puisque les joggeurs étaient tous des jeunes sportifs et donc soucieux de leur santé. Ce qui signifie qu’ils font attention ou réduisent leur consommation de tabac et d’alcool. D’après le Dr Pekka Oja, en poste à l’Institut de la recherche de la Santé, il aurait fallu poursuivre ces études sur du long terme pour réellement connaître les impacts du jogging. .

Privilégier certaines pratiques sportives

Les bienfaits de la pratique sportive ont déjà été démontrés. Il s’ensuivrait une augmentation de l’apport en oxygène et une amélioration du système de défense immunitaire. En outre, les impacts ressentis seraient : davantage de sensibilité à l’insuline, une baisse de la tension artérielle et des troubles cardiaques.

Les conclusions de ces analyses ont donc révélé que les risques de décès avaient diminué de 44% pour certains sports. On peut aussi espérer que l’espérance de vie a été portée 6,2 années pour les hommes et à 5,6 années pour les femmes.

Cependant, les observations de ces scientifiques sont à considérer avec prudence. Car, seul la pratique d’une activité physique régulière (voir ici) est gage de succès : un public en bonne santé. D’où aussi l’encouragement des pouvoirs publics à instaurer des programmes pour la collectivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *